oct 02 2009

Les banques nous prennent pour des cons

Publié par fred à 15:33 dans la catégorie humeur

Cela faisait longtemps que je n’avais pas poussé de gueulante. Alors sur le coup là, mieux vaut vous informer : si vous préférez éviter les termes « fleuris », je vous conseille de vous arrêter immédiatement de lire cet article.

Nous sommes, depuis une bonne grosse année maintenant, face à une situation économique en pleine décrépitude.

Tous ? non, pas tous… les marchés financiers, eux, ont repris 30% de valeur depuis le 1er janvier à l’heure ou j’écris ces lignes, les lignes de profits de l’année 2009 risquent de consterner bien des gens, surtout ceux qu’on vire encore aujourd’hui. Si toutes les entreprises se tapaient ce genre de taux en rapport avec leurs activités, le moral serait partout au beau fixe.

Jusque là, rien de neuf sous le soleil, la mécanique implacable de l’économie, son inertie intrinsèque, ses dégâts inéluctables… ok, soit.

Mais voilà, depuis quelques jours, on assiste dans les médias à plusieurs formes de communication au sujet des banques. Certaines formes sont carrément pernicieuses, vicelardes, manipulatrices… tout à fait à l’image des banques d’ailleurs.

Un seul mot d’ordre quasiment : la complainte.

On voudrait nous faire croire à la tristesse des banques d’être devenues des malaimées, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Bein tiens, enculés de lobby, ils ont réussi à obtenir des émissions TV et des articles dans le Figaro.

A en croire la télé et les journaux, nos pauvres banquiers se sentiraient malaimés, incompris, injustement accusés ; à grand coups de reportages, nos traders nous disent qu’on nous ment à leur sujet, qu’il y a des exagérations, des inexactitudes, que c’est pas eux c’est les autres, j’en passe et des meilleures.

Mon cul ouais !!! Et bien voyez-vous, ça, ça me révolte au plus haut point.

Parce que cette bande d’escrocs de ramassis de gratteurs de merde ne mérite certainement pas quelque amitié que ce soit, voyez-vous ?

Oui, c’est mon avis, je l’assume, et je suis pas le seul. kesta, t’as un problème ?

Oui je mets tous les métiers de la finance dans le même sac, et c’est tout à fait volontaire.

Oui je sais que le pauv’ conseiller en bas de l’échelle n’y peut rien, mais en attendant il profite bien, lui aussi, du système dans lequel il travaille, et les soit-disant syndicats des employés de banques ferment carrément leur gueule sur le système, engraissés qu’ils sont (j’ai pas dit « complice » vous remarquerez… hmm ? pardon ? mais non j’lai pas dit !).

On voudrait aujourd’hui nous convaincre que c’est nous les cons.

Qu’on a pas compris qu’en fait, en leur prêtant des milliards pour éviter le pire provoqué par leurs propres conneries, en fait non c’était pas de leur faute.

Qu’on devrait s’estimer heureux que ces milliards, elles les remboursent aujourd’hui.

Que de toutes façons on ferait mieux de fermer nos gueules, d’écarter les fesses, et d’accepter en souriant qu’elles continuent comme avant. (désolé pas pu trouver de trucs assez imagé pour remplacer ça).

Quand on voit la manière dont les banques traitent leurs « petits » clients en agence, entreprises ou particuliers ; quand on voit comment les banques d’affaires méprisent les petits-porteurs, jouent aux apprentis sorciers en plaçant le monde entier dans des situations catastrophiques, on se dit que la banque ferait mieux de se regarder le fond du froc et d’y faire un peu de ménage.

Quand on entend le cynisme de ces directeurs d’agence refuser un crédit pour une bagnole à 6.000 euros à un mec qui en a besoin pour trouver du taf ou aller bosser, et qu’à 3 étages au dessus les mêmes mecs crament des centaines de millions d’euros sur des choix de merde, basés sur des analyses d’analystes qui ne bitent rien, moi ça me fout hors de moi.

Non je n’ai pas de voiture, non je n’ai pas demandé de crédit, non je n’ai aucune confiance en la banque, oui je les considère comme de simples fournisseurs… de ceux qu’on maltraite parce qu’ils le méritent. Oui il faut les mettre sous pression, en utilisant par exemple un comparatif de banques.

Régulièrement sur France infos, j’entends le marché qui perd 2% en raison de la déception des opérateurs boursiers (les pov’ petits), face à telle ou telle prévision faite par des analystes et attendues un peu plus haute. Les analystes sont des cons finis, des espèces de madame soleil dont le métier consiste à dire nimp’ pourvu qu’ils disent quelque chose.

Les opérateurs sont tout aussi bêtes, à croire tous les jours des analystes plus cons que leurs pieds et qui se trompent dans 80% des cas !

Et cette joyeuse bande de cons (oui je sais j’insiste) tous ensemble font et défont l’économie, coulent des boîtes, étrillent des indépendants, mettent des gens à la rue, sans taff, l’honneur sali, l’égo broyé… des pères et des mères de famille, des couples, des mamies et des papy qui n’en ont strictement rien à branler des analystes et de leurs délires.

Et alors là, donc, on voudrait nous rentrer dans le crâne qu’en plus il faudrait aimer les banques ????

Ces gens qui, au jour ou soit-disant les taux n’ont jamais été aussi bas dans le monde, osent te péter des taux de crédit immobilier à 5% quand l’euribor est à 1,25 !!!! Se graisser avec des marges de porcs après toutes ces conneries qu’ils ont faites !!! Ces responsabilités non assumées, cet immense appétit pour le fric !!

Ces gens qui ne veulent pas prendre de risque avec des kroum à 5.000 euros pour un mec qui monte sa boîte, mais qui à côté ne connaissent rien aux sous-jacents des millions qu’ils investissent ?

Mais merde quoi !

Carrément non, fucknonpasmoyenvachiertakacreverconnard !

On aurait tort d’oublier que les banques, érigées en institutions, ne sont autre chose que des entreprises commerciales.

Tort de croire qu’elles ont des états d’âme.

Tort de les plaindre et d’oublier leurs erreurs.

Tort d’élider la lourde responsabilité qu’elles ont dans les immenses problèmes du monde dans lequel on vit.

Tort de croire que ce misérable article pourra y faire quoi que ce soit.

Mais parfois, ça fait du bien de gueuler.

10 responses so far

10 commentaires dans “Les banques nous prennent pour des cons”

  1. Stephle 02 oct 2009 à 16:24

    Moi je dit : Fred Président ! Fred President !!!!

  2. clawfirele 03 oct 2009 à 20:09

    Pour ma part j’ai toujours été déçu, à un moment où à un autre, par ma banque.

    Le crédit mutuel s’est pour moi la banque qui se croit au dessus de la loi au autorisant des personnes non habilité à consulter ton compte ou effectuer des opérations sous pretexte que c’est de la famille.

    La société générale c’est la banque où une opération de CB peut mettre 72h à passer et ou un virement peut mettre plus d’une semaine à être effectué (mais débiter le compte ça, y a pas de pb par contre, c’est donner l’argent aux autres qui pose problème …). De plus leur branche assurance est la pire arnaque au monde, genre ils trouveront toujours un truc qui fait qu’il peuvent se dégager de toute responsabilité et te la mettre profond.

  3. [...] Pour conclure cet article hebdomadaire (ou presque), je vous propose la lecture de trois articles écrits par trois entrepreneurs du Web : Guilhem nous dit que l’entrepreneur est égoïste, Aymeric nous propose une bonne méthode pour calculer les tarifs d’un indépendant, et finalement Fred est en pétard contre les banquiers qui nous prennent pour des cons. [...]

  4. Passyrle 08 oct 2009 à 12:25

    Effectivement, il est honteux aujourd’hui de constater que les uns jouent avec des milliards, et s’en mettent plein les poches au passages, milliards qui leur viennent des autres, les oubliés qui ont du mal à joindre les deux bouts, qui triment dur tous les jours pour nourrir leur famille, et offrir un minimum d’éducation à leurs enfants. A l’époque du « tout payant » pour le petit client (chèques, utilisations de cartes bleues hors distributeurs de la filiale, agios à gogo…) on enfonce la masse la plus importante des petits usagers.

    Le système actuel est vicié, c’est flagrant et tout le monde en a conscience, notamment le bas peuple dont nous faisons partie, car en haut, ils ne s’en soucient guère, ça les arrange bien comme ça.

    La parade ? j’en sais rien… peut-être reconstituer une économie de « bas de laine » et de « dessous de matelas ». Si les caisses étaient moins remplies, peut-être les banques recommenceraient-elles à faire des efforts envers la clientèle. Mais ce rapport à l’argent, on le rencontre partout… rendez-vous dans certaines concessions automobiles « prestigieuses » et vous verrez la manière dont on vous toise quand vous n’êtes pas stationné devant l’enseigne avec un véhicule de la marque ni vêtu d’un trois pièces cravate. On peut lire dans les regards « mais qu’est-ce qu’il veut ce gueux ? ». D’aucuns oublient un peu vite que « l’habit ne fait pas le moine ».

  5. G.le 15 oct 2009 à 8:46

    Intéressant, partiellement vrai, mais particulièrement paradoxal pour un chef d’entreprise lorrain ayant basé le siège de sa boite au Luxembourg…

  6. fredle 15 oct 2009 à 13:43

    @G. pourrais-tu être plus explicite sur ton point de vue ? Le débat pourrait être intéressant.

    Un chef d’entreprise n’est pas forcément un espère de connard assoiffé de fric, donc je ne trouve pas cela paradoxal.

    Au sujet de cette vision réductrice (le mot que je voulais utiliser à l’origine est « mononeuronale ») du Grand Duché de Luxembourg, le limitant à ses banques et à la clearstreamisation bête et conne par les médias français, je pense que tu devrais la réviser (et de garder ton sens critique envers les médias). Le Luxembourg est une économie à part entière, avec des artisans, des commerçants, des banques, des industries… un tissu économique complet dont les banques ne sont qu’une partie, stigmatisée par ces bêtas de journaliste à la recherche de croustillant et que tu érige en théorie universelle.

    Le mot « partiellement » que tu utilises est intéressant. Si je me suis trompé, je tiens à le savoir pour ne pas reproduire la même erreur 2 fois. Peux-tu nous dire quelle partie est vraie, et laquelle ne l’est pas ?

  7. G.le 15 oct 2009 à 15:13

    « partiellement » parce que le monde de la banque est complexe, et que même si je suis d’accord dans les grandes lignes, je n’aime pas nécessairement mettre toute institution et organisation dans le même lot.

    Mais revenons à mon pseudo-paradoxe. Je connais assez bien la Lorraine, et un peu le Luxembourg également. Il est une sorte d’eldorado du travail pour les frontaliers, et aussi une bonne adresse pour y créer sa structure. Pourquoi ? Non pas principalement parce qu’il y fait bon vivre, mais parce que le système économique est favorable tant aux employés qu’aux employeurs. En particulier sur le système fiscal. Alors il y a bien sûr de nombreux paramètres qui rentrent en jeu dans cette économie. Mais une raison principale est que le Lux est une région économiquement riche, grâce à un secteur de prédilection : la banque !
    Donc lorsqu’on monte sa boite au luxembourg parce qu’on veut payer moins de taxes qu’en France (ce que je comprends parfaitement) et qu’en plus on critique le système bancaire, on crache un petit peu dans la soupe…

  8. Kenle 08 jan 2010 à 9:48

    Cela me rappelle aussi ton histoire avec HSBC Metz.
    Les banques ne font pas leur travail.
    Prenons encore l’exemple d’HSBC encore. Des employés qui se suicident, un employé avec de faux papiers qui a réussi à détourner 900 millions d’euros dans une agence pour le mettre en Afrique, l’affaire de délation avec des relents vychistes avec nos amis les suisses par un employé français.
    La non capacité d’une banque à se remettre en question et à comprendre son environnement extérieur est flagrant chez HSBC France et beaucoup de banques.
    Je pense qu’il faut que ce soit dit : HSBC et les banques en France se moquent de faire du business. Elles sont là pour snober les gens et passer son temps à casser. Aucune souplesse de leur part. Je me suis fait prendre un vrai bras d’honneur par HSBC France. Tu as beau leur faire comprendre que des critères ca doit s’assouplir, se réviser que ce soit pour la France et les autres dans les autres pays. Je suis accepté ici à HSBC étranger mais pas en France.

    Je suis content et je préfère cela quand je vois ce que sont en fait ces banquiers. Encore des milliards qui se perdent et des forces vivent qui foutent le camp.
    Retenez bien : HSBC n’en a rien à faire mais vraiment rien à faire de ses client riches ou pauvres. Expérience partagée par beaucoup d’autres gens.

    Que google relaye l’information. Sous Vichy, des fonctionnaires étaient payés pour recenser les juifs et les envoyer en camp. C’était des critères et la loi française. Le parallèle est osé?oui. Mais j’essaye de comprendre pourquoi la France est le seul pays d’europe à avoir collaboré activement avec les nazis?

    Un trait socio comportemental et culturel français où l’entêtement, l’étroitesse d’esprit, la lacheté et la fourberie ne sont pas peut etre pas aussi présents dans les autres pays.

    HSBC France est quelque part la France avec tous ses pires défauts je pense.

  9. fredle 28 jan 2010 à 20:21

    @G je crois bien que tu n’as jamais travaillé au Luxembourg de ta vie, cela se sent.

    il y a autre chose que des taxes moins pesantes à Luxembourg.

    Il y a par exemple un état d’esprit pour les affaires qui ne règne pas en France, un respect certain pour les délais de paiement, un respect pour les gens qui réussissent (en France t’es un salaud).

    Le res^pect aussi du fait qu un entrepreneur est un mec qui prend des risques et qui a du courage alors qu’en France c’est un fraudeur en puissance, un mec qui va faire du black et cacher des trucs au fisc.

    Mais ce n’est pas tout, il y a aussi un véritable intérêt intellectuel, la possibilité de travailler sur des projets avec plus d’une dizaine de nationalité différentes.

    Chaque jour, j’y parle le français, l’anglais et l’allemand. Cela je ne pourrais pas le faire en Lorraine, pas dans mon métier.

    Et enfin, j’ai travaillé plusieurs année là-bas avant d’y établir mon activité. Mon réseau professionnel est existant. Devrais-je ne pas exploiter cela pour éviter les avis des gens comme toi, les avis du genre de ceux que tu exprimes la-dessus ?

    Ce pays n’est pas un paradis, et il n’ty a pas que des banques sur place, mais si je m’y suis installé, ce n’est certainement pas que pour les raisons que tu avances.

  10. BAUCHETle 02 déc 2010 à 10:26

    Bonjour

    A ce jour nous avons une entreprises et notre banque qui est la banque de bretagne nous accord pas de découvert et nous donnons des pret de 21000€ nous l’accord pas alors que état français leur a preter de argent et nous il se foute de notre gueule

Trackback URI | RSS des commentaires

Laissez votre commentaire !